Voici les histoires et reportages pour lesquels le journaliste James Foley a risqué, et perdu, sa vie

21 août 14

Lire l’article de Grégoire Fleurot sur Slate.fr

"Les djihadistes de l’Etat islamique ont mis en ligne mardi 19 août une vidéo montrant ce qu’ils affirment être la décapitation du photojournaliste indépendant américain James Wright Foley, qui était porté disparu depuis novembre 2012 après avoir été kidnappé par des hommes armés en Syrie.

Dans la vidéo explicite, Foley est forcé à lire une lettre encourageant les Américains à se soulever contre son « vrai meurtrier », « le gouvernement américain », ajoutant que les frappes aériennes contre l’Etat islamique ont « enfoncé le dernier clou dans son cerceuil ».

L’Etat islamique menace d’exécuter Steven Sotloff, un autre journaliste indépendant porté disparu depuis août 2013 et qui a écrit pour de nombreux médias dont Time, Christian Science Monitor et Foreign Policy, en fonction de « la prochaine décision d’Obama » sur les frappes aériennes américaines contre le groupe extrémiste en Irak.

Foley, qui avait 40 ans, était un journaliste chevronné qui « rapportait les complexités des guerres au Moyen-Orient et en Afghanistan et qui racontait les histoires de ceux qui étaient affectés par celles-ci, humanisant et expliquant des sujets pour un public lointain » écrit le National Journal.

Pour rendre hommage à son travail, le magazine politique hebdomadaire de Washington a rassemblé une partie des documents et reportages pour lesquels Foley a risqué et perdu sa vie."

Lire la suite et visionner les vidéos ici

Pour lire d’autres articles sur un des thèmes abordés ici, utiliser la fonction «  recherche avancée »
Chartes  |  Qui sommes-nous ?  |  Impressum  |  contact
Palais des Nations, Bureau S-84  |  Avenue de la Paix 8-14  |  CH-1211 Genève 10  |  T: +41 22 917 29 30  
réalisé par vocables.com avec Spip
sommaire le temps L´Orient-Le Jour Geopolitis swissinfo LE COURRIER rue 89 Slate Afrique ipsnews