Propositions de sujets pour commande du 5 au 19 août 2013

5 août 13

INTERNATIONAL
En Argentine, des tortionnaires s’échappent bien facilement de prison
Nul doute que l’Argentine a réalisé des progrès pour juger les responsables de crimes contre l’humanité commis sous la dictature, entre 1976 et 1983. Mais ces avancées sont ternies par le nombre croissant d’évasion des tortionnaires condamnés. En cause, selon les organisations de défense des droits humains, des conditions de détention laxistes et des complicités au sein même de l’appareil étatique. (InfoSud-IPS, 3800s) par Marcela Valente à Buenos Aires

Pakistan : malgré le durcissement de la loi, les attaques à l’acide continuent
Depuis 2011, les auteurs d’attaques à l’acide encourent des peines plus sévères, allant jusqu’à la réclusion à perpétuité et une amende d’un million de roupies (15’000 chf). Mais paradoxalement, ces crimes ont depuis augmenté de 89%, selon la Fondation Aurat (AF), qui agit pour les droits des femmes. Le manque d’efficacité du système judiciaire et la facilité à se procurer le produit sont pointés du doigt. (InfoSud-IPS, 3600s) par Zofeen Ebrahim à Karachi

SOCIETE
Les bourreaux communistes lynchés dans les médias roumains
Après avoir refoulé son passé communiste, la Roumanie a décidé « d’exécuter » ses anciens tortionnaires sur la place publique. Au lieu d’attendre que la justice fasse son travail, qui s’annonce lent et difficile, l’Institut d’investigation des crimes du communisme a passé un partenariat avec un journal en ligne très populaire pour publier l’identité de 35 anciens bourreaux. Un premier "vieillard" a été démasqué. Il vit depuis un enfer. (InfoSud, 4000s)par Mihalea Carbunaru à Bucarest

ECONOMIE-ENVIRONNEMENT
Terres arables : le Cameroun commence à s’opposer aux grandes compagnies
Après trois années de bataille juridique, les habitants du village Adjap dans le Sud du Cameroun récupèrent une partie de leurs terres cédées à une compagnie forestière internationale. Ceci grâce à la ténacité de ces petits exploitants agricoles, mais aussi à la marche arrière du gouvernement camerounais qui va à contre-courant de la vague d’accaparement de terres en vogue dans les pays du Sud. (InfoSud, 3700s) par Anne Mireille Nzouankeu à Yaoundé


Un sujet vous intéresse ?
Pour commander un article, contactez nous par e-mail : redaction(at)infosud.org
ou au +41 22 917 29 30

Pour recevoir notre liste de sujets, inscrivez-vous ici Liste des sujets du 5 au 19 août 2013

Pour lire d’autres articles sur un des thèmes abordés ici, utiliser la fonction «  recherche avancée »
Chartes  |  Qui sommes-nous ?  |  Impressum  |  contact
Palais des Nations, Bureau S-84  |  Avenue de la Paix 8-14  |  CH-1211 Genève 10  |  T: +41 22 917 29 30  
réalisé par vocables.com avec Spip
sommaire le temps L´Orient-Le Jour Geopolitis swissinfo LE COURRIER rue 89 Slate Afrique ipsnews