Les Maldives rétablissent la peine de mort pour les enfants

22 mai 14

Lire l’article d’Adrien Bonetto sur LePoint.fr

"La décision a été prise le 27 avril dernier, mais l’information est bizarrement passée inaperçue. Depuis le 27 avril, donc, le gouvernement des Maldives a mis fin à soixante ans de moratoire au sujet de la peine capitale. Les mineurs coupables de meurtre pourront être condamnés à mort, l’exécution n’intervenant qu’à la majorité. Une mesure qui va à l’encontre du droit international. Bizarrement peu de médias en ont parlé. Pourtant, début mai, l’historien Giuseppe di Bella appelait au boycott du pays sur le Nouvel Obs : "Je me vois très mal me prélasser sur les plages de ce paradis tropical de carton-pâte, sans me soucier du sort funeste qui pourrait être réservé à ses habitants, mineurs et enfants compris. Je refuse de contribuer à l’essor économique d’un tel pays."

Jacques Maillot, le fondateur de la société Nouvelles frontières, appelle également au boycott du Pays sur RMC et encourage les voyagistes à faire de même. Il estime qu’"il y a moyen de peser, d’asphyxier le pays et d’arriver à renverser ce pouvoir qui est en place depuis 2012".

"Le meurtre doit être puni par le meurtre"

Le président de l’archipel, Abdulla Yameen Abdul Gayoom - qui souhaite renouer avec la charia -, se justifie en affirmant que "le meurtre doit être puni par le meurtre". Dans ce pays, la responsabilité criminelle est fixée à 10 ans, ces enfants peuvent donc être condamnés à mort. Dans les faits, ils ne seront exécutés qu’à leur majorité. Une attente insoutenable qui s’apparente à de la torture mentale.

Malgré le peu d’écho médiatique, les internautes demandent le boycott pur et simple du pays, que ce soit par les voyagistes ou par les touristes. Ils espèrent que le gouvernement retirera cette mesure, l’économie étant fortement dépendante du tourisme (environ 30 % du PIB)."

Pour lire d’autres articles sur un des thèmes abordés ici, utiliser la fonction «  recherche avancée »
Chartes  |  Qui sommes-nous ?  |  Impressum  |  contact
Palais des Nations, Bureau S-84  |  Avenue de la Paix 8-14  |  CH-1211 Genève 10  |  T: +41 22 917 29 30  
réalisé par vocables.com avec Spip
sommaire le temps L´Orient-Le Jour Geopolitis swissinfo LE COURRIER rue 89 Slate Afrique ipsnews