Copenhague : bilan intermédiaire en demi-teinte

12 décembre 09 - A mi-parcours du sommet de Copenhague, le WWF Suisse s’inquiète du fossé entre la réalité du réchauffement et les négociations, alors que la délégation suisse considère positivement la présentation d’un projet de texte préparé par la présidence.

swissinfo.ch

« Nous assistons à une accélération et une clarification du processus », a indiqué vendredi José Romero, chef adjoint de la délégation suisse. Les présidents des groupes de travail ont proposé des textes qui constituent maintenant le point de départ des discussions au niveau ministériel.

Si le document prévoit des réductions de gaz à effet de serre de 30% à 40% d’ici 2020 par rapport à 1990, soit davantage que ce qui avait été annoncé à l’origine, il n’influence pas pour l’heure la position suisse : la Confédération reste disposée à diminuer ses émissions de 20%, voire 30%, si les autres pays industrialisés suivent et que les pays émergents s’engagent à des efforts appropriés, a précisé le négociateur.

En matière d’aide aux pays pauvres déjà frappés par le changement du climat, la conférence de Copenhague devrait se limiter à un accord sur le principe du financement sans entrer dans les détails. Du coup, la proposition suisse de taxe mondiale sur le CO2 pourrait être examinée ultérieurement, précise M. Romero. WWF insatisfait

Du côté du WWF Suisse, Patrick Hofstetter, responsable du dossier climat, se réjouit certes de disposer désormais d’un document sur la table. « Mais son contenu reste insatisfaisant », a-t-il déclaré

Le WWF attend notamment des buts chiffrés pour la réduction des émissions à laquelle les pays industrialisés devront se soumettre. Et il attend que ces objectifs soient véritablement suivis d’effets.

Interrogé sur l’initiative suisse d’une taxe mondiale, M. Hofstetter estime qu’elle devrait être retirée. Selon lui, cette idée ne bénéficie pas d’un assez large consensus politique à Copenhague. La proposition prévoit en effet une contribution des pays en développement et émergents qui n’est pas du goût des négociateurs.

Pour lire d’autres articles sur un des thèmes abordés ici, utiliser la fonction «  recherche avancée »
Chartes  |  Qui sommes-nous ?  |  Impressum  |  contact
Palais des Nations, Bureau S-84  |  Avenue de la Paix 8-14  |  CH-1211 Genève 10  |  T: +41 22 917 29 30  
réalisé par vocables.com avec Spip
sommaire le temps L´Orient-Le Jour Geopolitis swissinfo LE COURRIER rue 89 Slate Afrique ipsnews