Birmanie : La libération d’Aung San Suu Kyi ne doit pas occulter le sort des autres prisonniers politiques (HRW)

14 novembre 10 - Les dirigeants mondiaux doivent exhorter le gouvernement à libérer tous les prisonniers politiques birmans.

New York, le 13 novembre 2010, Human Rights Watch - La libération d’Aung San Suu Kyi, dirigeante de l’opposition démocratique en Birmanie, devrait constituer le premier pas vers la libération de tous les prisonniers politiques en Birmanie, dont le nombre dépasse 2 100, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui.

Pour lire l’intégralité de ce communiqué en anglais, veuillez cliquer ici : http://www.hrw.org/node/94261

Pour en savoir plus sur les autres prisonniers politiques en Birmanie, veuillez cliquer ici : http://www.hrw.org/free-burmas-prisoners/prisoners

Pour visionner des portraits de dissidents réfugiés en Thaïlande réalisés par le photographe Platon, veuillez cliquer ici : http://www.hrw.org/fr/node/94036

Pour lire d’autres articles sur un des thèmes abordés ici, utiliser la fonction «  recherche avancée »
Chartes  |  Qui sommes-nous ?  |  Impressum  |  contact
Palais des Nations, Bureau S-84  |  Avenue de la Paix 8-14  |  CH-1211 Genève 10  |  T: +41 22 917 29 30  
réalisé par vocables.com avec Spip
sommaire le temps L´Orient-Le Jour Geopolitis swissinfo LE COURRIER rue 89 Slate Afrique ipsnews