Birmanie : Aung San Suu Kyi hospitalisée d’urgence

13 juin 06 - Selon l’association Suisse Birmanie, Aung San Suu Kyi, leader démocrate, captive de la junte birmane, est hospitalisée depuis le 9 juin à Rangoon.

Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix et leader du Parti démocrate birman, depuis seize ans le plus souvent captive à domicile de la junte militaire, a été hospitalisée d’urgence le 9 juin à Rangoon, Birmanie.

Aung San Suu Kyi, âgée de 60 ans, a passé la majeure partie des seize dernières années en résidence surveillée dans sa maison de Rangoon où elle se trouvait encore jeudi dernier. Elle a été hospitalisée d’urgence après une longue attente car son médecin traitant, appelé à son chevet, avait rencontré des difficultés à obtenir du gouvernement birman l’autorisation de lui rendre visite, a précisé Thaung Htun.

Thaung Htun a déclaré qu’il tenait son information de certains de ses collègues à Rangoon mais qu’il n’était pas en mesure de préciser si Aung San Suu Kyi était encore hospitalisée vendredi 10 juin.

A Washington, selon l’agence AP, un porte-parole du Département d’État a reconnu être au courant de cette information, sans cependant pouvoir la confirmer officiellement.

« Mais, a-t-il dit, si tel était le cas, le gouvernement des Etats-Unis entreprendrait toutes démarches auprès de la Junte pour s’assurer de la sécurité de Aung San Suu Kyi et de l’efficacité du traitement médical que justifierait son état de santé ».

Nous demanderons également une nouvelle fois sa libération, a-t-il souligné

Selon la même agence américaine, le Foreign office britannique a exprimé les mêmes inquiétudes au sujet de MmeAung San Suu Kyi.

« Nous avons reçu des rapports à ce sujet, mais nous n’en avons aucune confirmation. Nous sommes très inquiets », a déclaré un fonctionnaire de ce ministère, sous couvert de l’anonymat, a précisé Associated Press.

Loin d’exprimer le désir de libérer le leader démocrate birman, la Junte a fait savoir, le 2 juin, qu’elle avait prolongé indéfiniment sa détention en résidence surveillée à domicile, à l’occasion de la visite d’un représentant des Nations unies à Rangoon.

Le porte-parole de la Ligue nationale birmane pour la démocratie, Nyan Win, a affirmé samedi, à Rangoon, qu’après un bref traitement à l’hôpital de l’ancienne capitale, Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix et leader démocrate captive de la junte des généraux, avait regagné son domicile.

Association Suisse Birmanie C.P. 171 1242 Satigny/Genève

Pour lire d’autres articles sur un des thèmes abordés ici, utiliser la fonction «  recherche avancée »
Chartes  |  Qui sommes-nous ?  |  Impressum  |  contact
Palais des Nations, Bureau S-84  |  Avenue de la Paix 8-14  |  CH-1211 Genève 10  |  T: +41 22 917 29 30  
réalisé par vocables.com avec Spip
sommaire le temps L´Orient-Le Jour Geopolitis swissinfo LE COURRIER rue 89 Slate Afrique ipsnews